Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 06:03

Benoit HAMON est celui qui représente la nouvelle génération PS dans ce congrès de Reims. Qui plus est, il est le premier signataire de la motion « à gauche du PS », « un monde d'avance ».

Heureux hasard, il se trouve que c'est la motion que je soutiens !!!

 

Il est toujours intéressant de l'écouter. Pour mémoire à Marseille, l'autre jeudi, il a été le plus applaudi par les militants...

 

A suivre !

 

DH


 Benoît Hamon: «Laporte, c'est la droite bête»

 

Le député PS européen, auteur de la motion «Un monde d'avance : reconstruire l'espoir à gauche», était l'invité de Parlons Net. Il a évoqué, bien sûr, la crise économique, mais aussi le sujet qui a passionné la classe politique, Bernard Laporte en tête, cette semaine : la Marseillaise sifflée.


Député européen, Benoît Hamon est candidat au poste de premier secrétaire du parti socialiste. Sa motion, «Un monde d'avance : reconstruire l'espoir à gauche», le classe à la gauche du PS. Invité de Parlons Net, il est longuement revenu sur les causes et les conséquences de la crise qui remet au premier plan ses positions anti-libérales longtemps considérées comme archaïques au sein d'un parti acquis à la cause du néo-libéralisme. C'est cette vision qu'il défendra, dans trois semaines, au congrès de Reims.




Benoît Hamon sur France Info 1/3


envoyé par FranceInfo


1.      La crise


Député européen, membre de la commission économique et monétaire, Benoît Hamon considère José Manuel Barroso comme l'un des grands responsables de la crise. «Il est l'un de ceux qui ont considérablement accéléré la libéralisation qui touche de plein fouet l'Europe». Mais il n'est pas le seul : «Barroso est un mauvais président, mais il a été au diapason des dirigeants européens».


Interrogé sur le plan Sarkozy et son financement, il répond que «Fillon Lagarde et Sarkozy sont des imposteurs» car c'est bien le contribuable qui va payer pour sauver les banques. Et de plaider pour la constitution d'un pôle financier public.

 
Et que pense-t-il du rôle (de second plan) joué par le PS - au point que c'est l'UMP qui a décidé de lancer une réflexion sur la refondation du capitalisme? «Ce n'est pas parce que Frédéric Lefebvre fait son numéro que c'est un débat sérieux», répond-il. Avant d'ajouter : « Comment peut-on croire que l'UMP, qui voulait dépénaliser les abus de biens sociaux et ne s'attaquera pas aux paradis fiscaux, va changer le système ?»




Benoît Hamon sur France Info 2/3


envoyé par FranceInfo


2. Dans trois semaines, le congrès de Reims


Benoît Hamon prédit une crise économique et sociale violente, et craint l'exacerbation des nationalismes, du racisme et de la xénophobie en Europe. Dans ce contexte, la gauche doit être «décomplexée», ce qui semble signifier pour lui une gauche... de gauche, tout simplement. Du coup, il considère que cette crise valide les thèses, analyses et solutions de ceux qui soutiennent sa motion qui, partant, est «la plus crédible».


Sur la cuisine interne du PS, il s'étonne que ce soit «ceux qui occupent les médias régulièrement qui estiment que débattre entre eux serait de 'l'exhibitionnisme'». Interrogé sur l'éventualité d'un rapprochement avec Ségolène Royal, il botte en touche : «J'observe des conversions à très grande vitesse à la nationalisation, la restriction du libre-échange, etc.». Quant aux alliances éventuelles du PS avec d'autres partis, il exclut que toute mention d'une éventuelle alliance avec le MoDem figure dans la synthèse.




Benoît Hamon sur France Info 3/3

envoyé par FranceInfo


3. Actualité


Vidéosurveillance, droit à la sécurité, privatisation de la poste... Benoît Hamon commente l'actualité de la semaine.


Lorsqu'il aborde le sujet des sifflements qui ont accueilli la Marseillaise au Stade de France, et aux diverses réactions que cela a suscité, il s'en prend violemment à Bernard Laporte. b[«Ce que Laporte a dit sur le public sain, c'est honteux». «Laporte c'est un des ministres les plus honteux de ce gouvernement. Il s'illustre dans la caricature, l'outrance. C'est vraiment un nul [...] C'est la droite bête»]b.



Samedi 18 Octobre 2008 -

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Congrès PS 2008