Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 05:56

L'université d'été du PS à La Rochelle préfigure cette année le congrès de Reims. Les rencontres entre les uns et les autres sont auscultés à la loupe par les journalistes. Des alliances apparemment se font jour à La rochelle.
 
A la lecture de certains articles de presse et en tant que militant PS dans les Bouches du Rhône, je suis toujours très surpris de lire, que mon vote n'importe guère, puisque c'est le patron de la fédération, je parle du vrai, qui semble décider à ma place. En effet, on présente toujours « Jean - Noel Guérini et ses 8000 cartes », comme l'homme fort du congrès et « le faiseur de roi ».
 
N'est - ce pas un déni de démocratie et une insulte envers les militants de laisser croire, que Jean - Noel Guérini décide seul du vote des militants des Bouches du Rhône ?
 
Avant un quelconque vote, le résultat serait donc connu d'avance ?
 
L'incongruité, c'est que cela est d'autant plus difficile, puisque effectivement, et pour l'avoir vécu et entendu personnellement, la fédération PS13 se positionne toujours en fonction du gagnant ou du résultat attendu.
 
J'en veux pur preuve le referendum interne du PS sur le traité constitutionnel. Le résultat interne du PS (70 % de OUI) était strictement contraire aux résultats du referendum dans le département (70 % de NON). Cela a conduit à un PS en total décalage avec la réalité. Mais le chef a eu son score, sachant qu'une majorité de militants PS ont voté NON le jour du « vrai vote »...
 
J'engage au contraire tous les militants du PS des Bouches du Rhône lors des votes pour le prochain congrès à s'exprimer en leur âme et conscience de militant PS responsable à choisir la motion qui répond le mieux à leurs aspirations de socialiste, quelque soit le choix de Jean-Noel Guérini, tout à fait respectable au demeurant.
 
Cela sera la meilleure occasion de faire mentir les journalistes, et de montrer l'indépendance des militants des Bouches du Rhône ! Nous devons retrouver notre honneur de militant PS dans les BdR...
 
A suivre !!!
 
DH

 


EN DIRECT DE LA ROCHELLE - Jean-Noël Guérini, le faiseur de roi socialiste (*)



Jean - Noël Guérini est courtisé par les leaders socialistes en vue du congrès de Reims, en novembre, qui désignera le successeur de François Hollande.


C'est la première fois que Jean-Noël Guérini fait le déplacement à La Rochelle. Samedi, le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône se pavane dans les rues de la ville, entourée d'une nuée de journalistes. Comme toujours, l'homme est courtisé. Il tient d'une main de fer la fédération socialiste de son département, soit 8000 militants qui voteront lors du congrès de Reims le doigt sur la couture du pantalon.


Depuis le début de la matinée, le baron marseillais, un homme affable et débonnaire, est au cœur des tractations qui se jouent sous le soleil de Charentes-Maritimes. L'alliance entre strauss-kahniens et fabiusiens, nouée la veille, le place au coeur du jeu. Explications : Pierre Moscovici, qui brigue la succession d'Hollande, ne souhaite pas travailler avec les amis de Fabius. Pas question pour lui de suivre son ancien acolyte Jean-Christophe Cambadélis dans l'aventure.


Résultat : pour continuer à exister, Mosco doit maintenir à flot son alliance avec Guérini, co-signataire avec le maire de Lyon Gérard Collomb, d'une contribution (La ligne claire) en vue de Reims. Bon point pour lui, les acteurs de La ligne claire ont décidé au cours d'un déjeuner dans une pizzeria de la cité des corsaires de ne pas participer à un rassemblement avec Laurent Fabius. "Si l'accord est scellé entre DSK, Fabius et Aubry, nous proposerons à Moscovici d'être le premier signataire d'une motion avec La ligne claire", raconte un participant. Moscovici et Guérini ont pris un café samedi après-midi pour discuter d'un éventuel accord. A 20 heures 30 : conférence de presse commune pour annoncer qu'il souhaite "un large rassemblement" en vue de Reims. Autour d'eux, le maire de Lyon Gérard Collomb mais aussi le jeune Manuel Valls rallié à la fin du mois de juin aux barons.


Mais Guérini est un homme imprévisible. A chaque congrès, il a la réputation de se ranger au dernier moment derrière le candidat le mieux placé pour l'emporter. "Tout peut arriver, il peut encore changer avant le 23 septembre..." soupire un observateur.


(*) Le Point.fr, par Charlotte Chaffanjon et Michel Revol (à La Rochelle)




Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Congrès PS 2008