Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 06:25


Sarkozy, Fillon et la "stratégie du choc"...


François Fillon se félicite de la « mutation culturelle de la France »...


Le 1er ministre Français Fillon s'est félicité que la droite ait gagné la bataille idéologique face à une gauche qui refuse la réalité du libéralisme. « Depuis 1 an, sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy, la France est en train d'accomplir une mutation culturelle [...]. Nous sortons du relativisme culturel et moral que la gauche française des années 80 avait diffusé dans le pays » a déclaré François Fillon devant l'Union Démocratique Internationale qui rassemble 70 partis de droite de 56 pays. Il s'est félicité s'avoir « réintroduit des vertus qui avaient été négligées, parfois même ridiculisées : la réussite, le respect, la responsabilité ».


En lisant cet article dans le Libération du 26 juin 2008, cela m'a fait penser au livre que je suis en train de lire de Naomi Klein, « la stratégie du choc ».


En fait dans toute la 1ère partie, l'auteur revient sur les dictatures en Amérique du Sud au Brésil, en Argentine, et notamment au Chili avec Pinochet. On y apprend l'idéologie qui sous tendait ces coups d'état, impulsé par les Etats-Unis. L'objectif était la mise en pratique des théories économiques ultralibérales impulsées par  « l'école de Chicago » et notamment l'économiste Milton Friedman. Pour ce faire, il fallait éradiquer tout ce qui de prés et de loin s'opposait ou tout simplement ne pensait pas comme il le fallait. C'était le contrôle permanent des « éléments subversifs ». Le résultat est connu, la dictature Pinochet, ce sont des milliers de personnes arrêtées, torturées et disparues... L'idée était via des méthodes barbares de retirer de la tête des gens tout idée qui pouvait remettre un tant soit peu la politique ultralibérale. Evidemment, la Gauche a été massacrée comme les syndicalistes. Les services publics ont été anéantis, etc.


Evidement, FILLON et SARKOZY, ne sont pas des PINOCHET, mais on sent bien la jubilation des 2 à vouloir accomplir cette « mutation culturelle ». Les méthodes sont plus pacifiques, mais l'objectif reste le même de rendre dominante la pensée ultralibérale. Le lavage de cerveau ne se fait plus par électrochocs, comme au Chili, mais via TF1 et consorts... "Vouloir en finir avec mai 68", ne rentre - t -il pas aussi dans cette stratégie ?


A méditer, et je conseille évidemment la lecture du livre de Noami KLEIN...


DH







Résumé du livre de Naomi Klein : la stratégie du choc



Qu'y a-t-il de commun entre le coup d'état de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place TiananmenUnion soviétique, le naufrage de l'épopée Solidarnösc en Pologne, les difficultés rencontrées par Mandela dans l'Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta les côtes du Sri-Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l'année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux - Abou Ghraib ou Guantanamo, aujourd' hui ? Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l'avènement d'un 'capitalisme du désastre'. Approfondissant la réflexion entamée avec son best-seller, No logo Naomi Klein dénonce, ici, documents à l'appui, l'existence, depuis plus d'un demi-siècle, de stratégies concertées pour assurer la prise de contrôle de la planète par les multiples tenants d'un ultralibéralisme qui a systématiquement mis à contribution crises, désastres ou attentats terroristes - et qui n'a pas hésité, du Chili de Pinochet à Guantanamo - à recourir à la torture sous diverses formes pour substituer aux acquis des civilisations et aux valeurs de démocratie la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation.

 

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

lulu 24/11/2010 08:55



Sarko a trouvé son choc, c'est la crise financière.


Il en profite pour casser la retraite, la sécu, l'éducation nationale, le code du travail.


On est en plein dans le livre de N. Klein



Didier HACQUART 25/11/2010 18:50



Tout à faiit !


 


DH


 



L'anonyme de chateau rouge 14/07/2008 01:55

Fillon et Sarkozy sont plus proche de Friedman que de Pinochet.Les deux idéologues fondamentalistes n'iront jamais dans un camps de rétention pour infliger des décharges de Tazer à des types qui n'ont eu qu'une mauvaise idée: ne pas avoir de papier.Pinochet n'était pas un idéologue, c'était un executant.Qui est le pire des personnages?

Didier HACQUART 14/07/2008 09:08


Certes, mais Pinochet était aussi proche de Frideman...

Par ailleurs, les thèses de Friedman avec l'école de Chicago ont essaimées au Chili avec effectivement Pinochet, en Afrique du Sud sous Mandela, en Angleteree avec Tatcher, en Pologne avec Lech
Valesa, en Russie avec Eltsine, en Argentine, en Uruguay, etc.

Pinochet était certainement un exécutant consentant, qui a trouvé en Frideman son économiste. Le résultat, c'est la dictature, des millers de morts, torturés et disparus, et un pays exangue.

SARKOZY n'a pas encore" bénéficié" du choc pour mettre en oeuvre toute sa politique ultralibérale. Attend- il quelques morts de soldats français en Afghanistan, après avoir renfocé nos troupes dans
ce pays ?   Ceci dit, il a bien commencé avec la déréglementation du temps de travail, la privatisation des services publics (avec prochainement La Poste) et la politique des partenariat
publics-privés (forme de privatisation), sans oublier la RGPP. Il ne faut pas oublier, la mise à mal de la sécurité sociale, et les retraites, etc. Il y a aussi la mainmise sur les médias.

Les personnages ne sont pas à comparer et il n'y a pas de graduation à faire. ce qu'il faut s'est mlutter et s'opposer aux politiques ultralibérales, qui conduisent au pire. Lutter c'est aussi
expliquer, dénoncer, etc. Un livre comme celui de Naomie Klein est essentiel. Il doit être largement diffusé.

J'y reviendrai dans quelques temps sur ce blog...

A suivre,
DH




A lire aussi :


 


http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=4726


 












jean 01/07/2008 18:35

pétition pour la déstitution de nicolas sarkozy de ses fonctinos de président de la république je signe et je vous invite à signer et aàdiffuser largement signez sur http://www.antisarkozysme.com ensemble tout devient possible :)

Didier HACQUART 01/07/2008 21:03


C'est un peu utopiste, mais pourquoi pas ? Personnellement, je crois plus aux urnes.

DH