Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 06:17

Pour se faire plaisir, un dernier article de La Provence du samedi 22 mars, qui parle de ce blog, tout en faisant remarquer que le conseil municipal a été renouvelé à 60 % ce qui n'est pas banal pour une équipe sortante...


DH


03-2008-La-Provence-ent-te.JPG

La Provence du samedi 22 mars 2008


Pour le deuxième jour du printemps le  conseil municipal va voir fleurir de nouvelles têtes. Vingt-quatre exactement. Six dans l'opposition et dix-huit du côté de la majorité. L'assemblée communale, qui comprend 39 sièges, est donc renouvelée à plus de 60 %.

C'est aujourd'hui, à 10h, que le conseil municipal doit se constituer, avec l'élection du maire, la nomination des conseillers communautaires qui représenteront la ville à la Communauté du Pays d'Aix, ainsi que l'attribution des délégations. Les treize nouveaux adjoints seront également nommés.


Parmi les élus sortants qui n'ont pas été reconduits, il y a six anciens adjoints : Alain Hayot, Didier Hacquart Christiane Souchon, Marie-Hélène Bacci, Christine Paredes et Elisabeth Renaud. Ils étaient respectivement en charge des délégations à l'urbanisme, au personnel communal, à la communication et au tourisme, à la culture, au sports et

à la démocratie participative.


Hacquart, le blogueur


La plupart de ces élus sortants et désormais sortis n'ont pas pris part à la campagne Électorale. Certains se sont simplement contentés de figurer dans le comité de soutien de la nouvelle liste, à l'image de Marie-Hélène Bacci. D'autres ont carrément disparu de la circulation comme Elisabeth Renaud ou Christine Paredes.


Didier Hacquart, lui, a choisi une voie originale : il a activement commenté la campagne sans se montrer, en animant un blog particulièrement étoffé :


 http://didier-hacquart.over-blog.com


Après son "éviction", qu'il n'a pas vraiment appréciée, il a soufflé le chaud et le froid sur la Toile mais finalement, il a apporté un soutien sans ambages au maire sortant.     


L'opposition qui comprenait neuf sièges n'en compte plus que; sept. Un seul conseiller municipal d'opposition reste assis sur son fauteuil: Alain Césan qui a été élu sur la liste de Christian Borelli à la 3e place. Alors que Catherine Mégret n'a assisté à aucun conseil, c'est Alain Césari qui s'est imposé comme le chef de l'opposition. Ce rôle est dévolu aujourd'hui à Christian Borelli. Il le confirmera, ou pas, par sa présence, ce matin, à la première séance du conseil... •

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article

commentaires

Fabien 28/03/2008 21:03

Vous n'êtes plus élu? Dommage! Les élus proche de PRS ne sont malheureusement pas si nombreux, noyés au milieu de tant de socio-libéraux... Content tout de même de continuer à vous lire. Continuez, votre travail est irremplaçable!

Didier HACQUART 28/03/2008 21:26


Je ne suis plus élu, car on n'a plus voulu de moi, trop à Gauche, victime de "l'ouverture", pas dans la "bonne" (?) ligne du parti et surtout de la Fédération PS13...

Ceci dit merci pour vos encouragements. La vie militante continue et ce blog sera un des moyens pour alimenter la réflexion et enrichir le débat d'autant que l'audience ne cesse de croître.

Cordialement, Didier H