Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
14 février 2008 4 14 /02 /février /2008 06:19

Arcelor, usine de Gandrange : Sarkozy invente la nationalisation locale
 
 
 
 
 
Je vous ai déjà parlé de Bernard Maris, l’économiste de « l’autre économie » qui intervient sur France Inter tous les matins. Il est revenu le 7 février dans sa chronique sur l’intervention de Nicolas Sarkozy pour sauver l’usine sidérurgique de Gandrange aujourd’hui aux mains du géant MITTAL.
 
 
 
Encore une fois, c’est le principe « les profits sont profits sont privatisés, et les pertes socialisées », qui s’applique…
 
 
 
DH
 
 
 
 
 

D'Alsthom à Arcelor en passant par la générale, le Président Nicolas SARKOZY confirme la relativité de son engagement libéral.

 

 

L'Etat est de retour dans la politique économique française avec la Société générale et Arcelor Mittal... Volontarisme, nationalisme, patriotisme, interventionnisme, on aurait pu ajouter Alstom, Danone, ou encore Aventis, le laboratoire pharmaceutique sauvé d'un raid de Novartis. On se souvient aussi des propos peu amènes de l'ex gouvernement à l'égard du patron de Mittal au moment du rachat d'Arcelor. Bref, dès qu'il y a fusion acquisition, l'Etat met son nez dans la soupe.

 


A-t-il raison de le faire ? Je vais esquiver la question et dire que tous les autres le font. Les Américains sont les champions du libéralisme en paroles et de l'interventionnisme en actes. L'amendement Exon-Florio de 1988, permet au gouvernement fédéral de s'opposer à toute acquisition qui mettrait en péril la sécurité nationale ; la sécurité nationale est extrêmement vague. Par exemple au nom de cet amendement, il a été interdit à IBM de vendre des ordinateurs personnels à l'entreprise Chinoise Lenovo. En 1999, la CIA a créé un fonds d'investissement appelé IN-Q-TEL, chargé de protéger de raids éventuels les PME américaines dont l'activité est en relation proche ou lointaine avec le renseignement. Toujours aux Etats-Unis, les participations étrangères sont limitées dans les compagnies d'aviation ou les média. On se souvient qu'en 2005, le Congrès est intervenu directement pour dissuader le pétrolier Chinois CNOOC, de faire une offre sur le pétrolier américain Unocal. De même le Congrès avait obligé Dubaï à revendre les terminaux portuaires qu'il avait réussi à acquérir via un fonds anglais. En revanche les américains ont laissé racheter les pétroliers Amoco et Arco par British Pétroleum ! Curieux non ? Du coté des Européens, aussi les Allemands et les Espagnols protègent. Les Chinois protègent terriblement ; les Russes aussi.

 
 
 

En revanche, les Français ont mauvaise réputation, alors que leur CAC 40 est une vraie passoire ! Revenons à Mittal qui abandonne le site de Gandrange en Moselle : Mittal est évidemment enchanté que l'Etat intervienne pour recapitaliser l'usine du coin : c'est le vieux principe adoré des capitalistes : privatisation des profits, socialisation des pertes. Quand il y a du profit on encaisse, quand il y a du dégât social, on se débarrasse sur la collectivité. L'intervention de l'Etat, est, en l'occurrence purement politique. C'est une intervention du type marins pêcheurs. C'est l'Etat-providence, l'Etat qui peut tout faire, tellement détesté des libéraux de tous bords, et surtout honni de la Commission européenne. En l'occurrence, Nicolas Sarkozy propose une « nationalisation locale... » un tout nouveau concept.

 



Le dicton du jour
: A méditer « Nous remarquons que l'inutile c'est la beauté »

 

(Freud) « Tout ce qui est utile est laid » Théophile Gautier

 


Bernard Maris - Jeudi 07 Février 2008 -

 
 
 


Retrouvez « L'autre économie » de Bernard Maris, en direct sur France Inter, du lundi au vendredi à 6h49.


 
Complément du 14/02/08 :


Et pendant ce temps là, Profit record pour ArcelorMittal
 

Et pendant ce temps là, ArcelorMittal a dégagé un bénéfice net record de 10,36 milliards de dollars (environ 7,5 milliards d'euros) en 2007, en hausse de 30%.

 

Le bénéfice avant intérêts, impôt, dépréciations et amortissement (Ebitda) d'ArcelorMittal en 2007 ressort lui à 19,4 milliards de dollars (+27%).

 

ArcelorMittal versera 3,1 milliards de dollars aux actionnaires en 2008, dont 2,1 milliards en dividende et 1 milliard en rachat d'actions.

 

En clair, encore une fois, l’Etat doit venir au secours de Mittal, alors que le groupe a dégagé plus de 7,5 milliards d’€ de profits… Cherchez l’erreur ?

 
 

Le communiqué du secteur entreprise du Parti Socialiste

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti Socialiste