Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 06:45


Le débat SARKOZY – ROYAL, vu par jean Luc MELENCHON

 
 

Pugnacité et audace sont les mots qui reviennent dans la bouche de tous les socialistes. Jean-Luc Mélenchon ne déroge pas à la règle. Le sénateur PS se félicite de la prestation de Ségolène Royal.

 

1 - Orange: Votre analyse de la prestation de Nicolas Sarkozy?


Il a passé un sale quart d'heure. Il a essuyé les plâtres d'un exercice nouveau: un homme affrontant en public une femme. Ça change tout, aucun des codes habituels ne fonctionne. On peut comprendre qu'il ait eu du mal. Le candidat UMP a sous-évalué la personnalité de Ségolène Royal. Moi, je n'avais aucun doute qu'elle le plierait en quatre! Je l'ai vue au sein du gouvernement et dans l'hémicycle. J'ai même assisté à quelques engueulades. Ségolène Royal est quelqu'un d'insubmersible et de vraiment battant. Nicolas Sarkozy a dû penser qu'il finirait par trouver une prise notamment quand il l'a accusée d'avoir perdu son sang froid.


2 - Orange: Selon vous, Ségolène Royal a parfaitement bien géré ce face-à-face?


A ceux qui l'accusent d'avoir été agressive, je réponds que c'est de bonne guerre. Mais ce n'est pas conforme à ce qu'on a vu. On a vu quelqu'un de pugnace. Si l'on ne peut pas l'être entre les deux tours d'une élection présidentielle, à quel moment peut-on l'être? Si on ne peut pas supporter ça, il faut faire autre chose. Nicolas Sarkozy s'est retrouvé avec, en face de lui, quelqu'un de plus fort psychologiquement et qui maîtrisait les dossiers bien mieux que ce qu'il pensait. On a eu de beaux moments pour nous: des moments d'indignation de la part de Ségolène Royal, des moments où elle a allongé les coups avec élégance.


3 - Orange: Y a-t-il un grand gagnant de ce débat?


Non, mais Ségolène Royal marque le point. Ils ont été tous les deux conformes à ce qu'on peut attendre d'un débat de 2e tour. On a eu clairement quelqu'un de gauche et quelqu'un de droite. On est sorti du marshmallow de la semaine dernière. Ségolène Royal conclut une semaine où elle a repris la main: elle n'est jamais restée dans un registre passif. Autre chose: pendant le débat, Patrick Poivre d'Arvor a pu passer pour partisan, même si ce n'était pas son intention. Il intervenait chaque fois que Nicolas Sarkozy était en difficulté pour détendre, en quelque sorte, l'atmosphère.

 
Propos recueillis par Chloé Juhel. Orange.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Présidentielles 2007
commenter cet article

commentaires

jb 04/05/2007 23:53

je crois que le camarade jean luc est bien rentré dans le rang, ou que nous n'avons pas vu le meme debat

Didier HACQUART 05/05/2007 08:18

Je pense que les choses sont un peu plus compliquées. L'objectif jusqu'à demain soir c'est le vote pour Ségolène contre SARKO. Après, on verra bien...Dh